Colonisatrices et colonisées : les femmes dans l’Éthiopie de 1936 à travers les écrits et les photos de Ciro Poggiali

Ciro Poggiali est un journaliste italien, envoyé en Éthiopie en 1936 pour le Corriere della Sera, quotidien complètement “fascistizé” dès 1925. L’Empire a été proclamé à peine trois semaines auparavant et Poggiali parcourt le territoire en long et en large pendant plus d’un an. Il envoie ses articles en Italie, écrit une monographie sur Éthiopie, parue en 1938, et un très intéressant journal intime, qui ne serait publié en Italie qu’en 1971. Il prend et rassemble aussi de nombreuses photographies. L’un des sujets qui revient le plus souvent, soit dans ses écrits soit dans les images, ce sont les femmes et ce au-delà même de son fort intérêt pour les coutumes sexuelles dans la colonie. La confrontation des différentes sources documentaires (son écriture privée, les articles du Corriere della Sera et les photos, soit celles parues dans le quotidien, soit ses archives personnelles) donne des visions différentes du thème. A travers ces matériaux, on lit les représentations et les rôles considérés comme convenables non pas tant pour une “femme coloniale” générique et indistincte mais pour les femmes qui vivent l’expérience de la colonisation, soit comme sujets actives soit comme colonisées. Une pluralité des figures soumises aux obligations qui sont perçues comme propres au genre mais qui sont aussi nuancées par rapport à la nationalité, la classe, la profession. Ces documents relatent aussi les attentes masculines, des Italiens mais aussi des Africains, par rapport à ces rôles.

Monica Di Barbora est archiviste photographique et chercheuse. Elle a travaillé pour plusieurs instituts historiques italiens, en s’occupant des collections photographiques. Elle est membre fondatrice de la Società italiana per lo studio della fotografia et membre associée à la Società italiana delle storiche. Elle travaille surtout sur la représentation des femmes et du genre.
Elle est notamment l’auteure de Fotografia e storia di genere : costruire il corpo con la luce, dans L. Guidi, M. R. Pellizzari, éds., Atti del quinto congresso della Società italiana delle storiche, Napoli, gennaio 2011, Università di Salerno, 2012 (en voie de publication) ; La fotografia come fonte, tra corpo dell’immagine e informazione digitale, dans B. Cattaneo, éd., Il restauro della fotografia, Nardini, 2012 (en voie de publication) ; Una terra di confine : il Novarese e il Verbano, dans A. Castagnoli, éd., L’imprenditoria femminile in Italia. Il caso emblematico del Piemonte, Milano, Franco Angeli, 2007 ; Scrivere la storia con le immagini, dans « Italia contemporanea », n. 243, giugno 2006 ; Cinquanta anni da fotografo di paese, dans « Millenovecento », n. 3, gennaio 2003 ; I fondi fotografici degli Istituti storici della Resistenza e della società contemporanea, en collaboration avec A. Mignemi, dans O. Goti et S. Lausini, éds., Strategie per la fotografia. Incontro degli archivi fotografici, Prato, AFT 2001 ; postface, avec A. Mignemi, du livre de Joe J. Heydecker, Il ghetto di Varsavia. Cento foto scattate da un soldato tedesco nel 1941, Firenze, Giuntina 2000.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.